Le ministre israélien de la Protection de l'environnement lance IMS Versi-Dredge pour restaurer la rivière Kishon

Drague d'égout réhabilitant la rivière Kishon polluée en IsraëlLe dragage de la rivière Kishon a officiellement commencé, son objectif ultime étant d'éliminer la pollution qui sévit sur le lit de la rivière depuis des décennies.

Le ministre israélien de la Protection de l'environnement, Amir Peretz, a inauguré le projet de dragage de la rivière Kishon lors d'une cérémonie au bord de la rivière, le lundi avril 7, 2014.

Le moment est historique et vient après une année d’activités préparatoires intensives sur le site de restauration.

Ministre Peretz: «Pour changer la réalité, nous devons approfondir cela jusqu'à ce que nous atteignions le lit de la rivière. Aujourd'hui, nous rendons le Kishon au public, nous restaurons le fleuve qui était jusqu'à présent un symbole de pollution. Nous y insufflons la vie, en le transformant en un joyau naturel pour tout le public, une rivière propre, fluide et soignée, une artère pour la biodiversité et un centre de loisirs et de plaisir pour les habitants de la baie de Haïfa. Notre travail est d'éliminer la contamination, d'assurer une qualité de vie à tous les habitants de la zone, et ainsi, d'assurer la justice sociale aux côtés de la justice environnementale.

Un IMS 7012 Versi-Dredge®, importé des États-Unis pour le projet, a commencé ses travaux hier.

Il va draguer les sédiments contaminés de la section en aval du lit du fleuve Kishon.

La boue de dragage sera ensuite asséchée et le surnageant produit par ce processus sera traité et rejeté dans la rivière. Le gâteau de sédiment déshydraté sera mélangé à de la matière sèche provenant d’anciens étangs et à des agents de charge propres pour obtenir une aération.

Les sédiments des biopieux aérés seront ensuite traités biologiquement et finalement incorporés dans un parc métropolitain public.

Le projet vise à nettoyer les kilomètres de 7 situés en aval, contaminés par une pollution provenant à la fois des effluents industriels et des eaux usées municipales.

Au cours des prochains mois 20, quelques mètres cubes de matériaux 400,000 devraient être retirés du fond de la rivière.

À ce jour, des millions de NIS 90 ont été investis dans le projet de remise en état de Kishon. Les dépenses ont inclus la formation, le retrait de 300 mille mètres cubes de sol du site afin de dévier le canal de Kishon dans un nouveau méandre qui servira de site de dépollution des sédiments contaminés, la construction d’équipements servant au traitement des eaux et des sols contaminés. les sédiments qui seront dragués dans le lit de la rivière - comme une pompe, la préparation d’un système de centrifugation pour le processus de déshydratation, la construction d’un laboratoire où les eaux et les sédiments seront testés avant leur rejet dans l’eau, la construction de bassins de stockage où le matériel contaminé sera envoyé et des piscines de traitement où l'eau sera transférée avant d'être renvoyée dans la rivière.

Vous voulez plus d'informations sur cette histoire ou parler avec un représentant IMS de votre projet de dragage?

Articles Similaires